DIFFERENTES METHODES DE « CAVAGE »: OU A LA RECHERCHE DU DIAMANT NOIR ...

La mouche, le  cochon et le chien...

Non, non, il ne s'agit pas d'une fable de la fontaine mais des trois amis nous permettant de partir à la recherche du diamant noir...


1/ LA MOUCHE

La recherche dite « à la mouche » se fait par l'observation d'une petite mouche allongée de couleur dorée et aux yeux orangés, se fondant facilement aux feuilles et cailloux calcaires de la truffière... La Suillia gigantea de la famille des Heleomyzidae, c’est le non  de ce fameux insecte qui vient pondre ses œufs à l’endroit où se trouve une truffe à maturité.  Le procédé est le suivant: par temps ensoleillé, en milieu de journée, à l’aide d’une baguette, il faut de "balayer" au ras du sol, méticuleusement, afin de voir s’envoler la mouche de l’endroit précis d’où elle vient de pondre, car à cet endroit se trouve la truffe...

 

Méthode fastidieuse, ne pouvant être mise en pratique que pour un nombre limité d’arbre. S'armer de patience et bien connaître ses truffières. Et avoir une bonne vue!



2) LE COCHON  : 

Le dressage du cochon viendra plus de l’habitude à être tenu en laisse qu’ à celui de chercher les truffes avec son groin. En effet  l’action de détourner le sol pour se nourrir est innée, et la truffe constitue pour lui une gourmandise naturelle.

Il faudra que, tout jeune, il soit habitué à l’homme et qu’il soit maintenu fermé dans une étable  toute l’année, afin qu’il ne fouisse pas le sol à sa guise. L'activité de recherche de la truffe devra être régulière, et le rapport au maître privilégié. Le cochon s'apprivoise rapidement, c'est un animal rusé, vif et même affectueux!

C’est un bon chercheur, infatigable, son maître devra être vigilent  au moment  fatidique, c'est-à-dire lorsqu’il aura senti une truffe, il faudra à l’aide d’un bâton (vu la taille de l'animal!) l’en détourner et lui donner quelques grains de maïs, sinon il la mangera volontiers!

A noter d'ailleurs que les sangliers raffolent des truffes, qu'ils chechent à loisir dans les bois, et parfois sur les truffières qu'ils traversent...


 

 

3) LE CHIEN 

Pas de race spécifique, il faut avant tout que le chien écoute son  maître, entre eux une certaine connivence doit exister, car le chien cherche avant tout pour faire plaisir à son maître, malgré la récompense. Une fois sur la truffière, le chien va directement  marquer avec sa patte l’endroit ou se trouve la truffe, gràce à son odorat puissant il la renifle de loin. Il suffit au maître de l’extraire du sol. Si la truffe n'est pas mûre, elle ne sera pas détectée, ni par lui, ni par ses confrères mouches et cochons.

le dressage s'éffectue selon le "Réflexe de Pavlov", de l'orde de l'acquis et donc du dressage. Le chien va vite conprendre que : une truffe = une caresse/ une croquette.

  D’après Pavlov, il y a deux types de réflexes, les réflexes innés, déjà présents à la naissance, et les réflexes conditionnels, ceux que l’on acquiert avec l’apprentissage. C’est sur cela qu’il se base pour faire avancer sa théorie et donner corps à cette idée. Il se lance donc dans des études sur le conditionnement des réflexes. Pour appuyer ce qu’il avance, Ivan Pavlov expérimenta sa théorie sur un chien.

Dressage assez rapide selon le chien (quelques semaines) , il cherche moins longtemps que le cochon (se fatigue plus vite), mais est d’une compagnie plus "pratique" tout au long de l’année! Cependant il ne faut pas nourrir son chien avec excés, le sortir "caver" trés régulièrement, et se montrer tout de même ferme. Une main de fer dans un gant de velour en somme! Et oui, il s'agit quand même d'un labeur pour votre chien.

Notre chien truffier.Un "coupé" possédant néanmoins robustesse et coquinerie !

Tous les chiens peuvent se révéler bons chercheurs... Ils doivent juste être obéïssants, et surtout bénéficier d'une relation privilégiée avec leurs propriétaires. En effet complicité et compréhension (bon dressage) sont les maîtres mots du cavage. Un chien est capable de chercher juste pour faire plaisir à son maître, et bénéficier de ses carresses... la friandise-récompense n'est qu'une substitution.

 

A force de recherche et de persévérance l'homme à cependant réussi à créer une race spécialiste : le Lagotto-romagnolo. Mais là encore la clé réside en un bon dressage et une parfaite osmose entre le chien et son maître.

 

Le Caniche comme le Berger des Pyrénnés ont déjà fait leurs preuves! Seuls des races comme le Bouledog, aux nez "écrasés" aura plus de difficultés, dues à un odorat limité. D'autres à l'embonpoint marqué, ne chercheront pas... par manque de motivaion et pour ne pas se fatiguer!

 

Truffe "à la marque": l'été sous l'influence d'une pluie d'orage, la truffe qui grossit alors soudainement fait se boursouffler la terre tel un souflé...La truffe n'est pas mûre, cela permet juste de savoir où elle est. Aléatoire mais tellement magique!

Appelez nous au :

06.08.45.09.48

ou 

christine.chaminade@hotmail.fr

 

 

FACEBOOK : christine pierre chaminade

ENGLISH SPOKEN

on request

VISITES SUR RENDEZ VOUS en hiver (Tuber Melanosporum-truffe noire du périgord), et été (Tuber Aestivum-truffe blanche d'été). Consultez nos tarifs et conditions dans la rubrique VISITES de ce site.

  

Rendez-vous exceptionnel (hiver, sur rdv) avec un COCHON truffier.

Recommandez cette page sur :